Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHEMINS DE TRAVERSE  ORFéEE45

CHEMINS DE TRAVERSE ORFéEE45

La Poésie dans tous ses éclats. Vivre en poésie

Publié le par orféee45
Publié dans : #Poèmes

A la demande de Clairette

je remets cette chanson sublime...

  *

    

 

Mais qui a soulagé sa peine / Porté son bois porté les seaux
Offert une écharpe de laine / Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme / Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme : Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise : C'est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise / C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes / Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques / Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre / Signer mon nom et puis compter,
L'homme à sa taille sur la route / Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise / C'est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise / C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille / Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l'on raconte leurs batailles / Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise / C'est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise / C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente / Dans son lit cage elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre / Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place / C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s'efface / Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise / C'est le Bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise / C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France / Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance / A une servante sans fiancé


Le deuil qu'a porté Louise / C'est le Bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise / C'est le Bon Dieu qui l'a aidée

 

 

Commenter cet article

clairette 17/08/2010 18:45



merci beaucoup



guy 17/08/2010 16:46



tu as emu


remué les etres


guy



Primavera 17/08/2010 14:39



Cette chanson me poursuit, tant elle est belle, je pense qu'aujourd'hui grâce à Madame Simone Veil, de pareilles situations ne peuvent plus se reproduire... je ne suis pas pour l'avortement,
j'aime les enfants, j'aime la vie et pourtant je reconnais qu'il y a de par le monde de nombreuses Louise qui auraient besoin d'une Loi Veil.


Bonne fin de journée.



Primavera 17/08/2010 14:09



Bonjour Orféee,


Je connaissais cette émouvante chanson qui m'a souvent fait pleurer en pensant à ces pauvres filles qui prenaient des risques énormes pour avorter. Je l'ai reécouter avec la même émotion. Parfois
je me dis en percevant toute la misère de part le monde, pourquoi ? - Je pense beaucoup, oggi, à cette jeune femme qui risque la lapidation en Iran, pratique dignes du Moyen-Äge.


Très bonne fin de journée à toi


Gros bisous.


 



bleue-Farandole 17/08/2010 13:45



Je ne sais pourquoi ce texte me renvoie à Séraphine de Senlis!


http://www.youtube.com/watch?v=8Zn8sUIFlnw


Si tu veux bien regarder cette superbe bande annonce de ce son histoire, tu comprendras le lien avec le texte quelque part, les sacifiés, je n'ose pas dire les
crucifiés de la vie!


Douce journée!


 



guy 17/08/2010 12:01



la chanson est sublime


qui chante stp


avec tant de tendresse


l'amour d'une povre



orféee45 17/08/2010 16:00



C'est Gérard Berliner (et non Richard); Merci Guy.



guy 17/08/2010 11:52



quelle belle chanson


une histoire vraie


multipliée par mille et mille


l'avortement, 


si la mère ne peut garder l'enfant


vu la société et la famille


c'est normal vois-tu


ce qu'elle a fait!!


de mm que le christ a dit:


le shabat est donné à l'homme et non pas l'homme (l'esclave) du shabbat, l'enfant est donné a la mère d'abord, car sans sa mère il n'est rien, et la mère n'est pas donnée à l'enfant


en allemagne, juste après la dernière guerre, a qq voix près on a voulu voter un retour provisoire a la polygamie, l'essentiel
ds la vie est selon moi la compassion de bonheur



fenoglio 17/08/2010 01:41



Cette chanson émouvante a fait battre mon coeur très fort et la vidéo m' a plongée dans un temps qui me touche et qui a tracé dans son sillon tant de peines et de larmes.


Merci pour ce spectacle qui laisse sans voix.



Prièmes

Ce ne sont pas toujours des poèmes, ni tout à fait de la prose non plus. Parfois souffle un vent de prière, sous forme de questionnement ; non pas une demande nécessitant une réponse précise, mais une réflexion en offrande, et en remerciement. Bien souvent des œuvres d’art ou des scènes de la nature viennent agrémenter le propos, que ce soit en illustration, en relation ou en opposition avec le texte. Une poésie de la vie. La vie en Poésie.............................. (Prièmes, néologisme inventé par: iovan.g)

Articles récents

Allez donc faire un petit tour chez...

http://bleue-farandole.over-blog.com/ http://popopopo.over-blog.fr/ http://fanfanchatblanc.over-blog.com/ http://ad-mary44.over-blog.com/ http://easydoor.over-blog.com/ http://mirotine.over-blog.com/ http://solemio22.over-blog.com/ http://tibicine.over-blog.com/ http://ecrits-et-cris.over-blog.com/ http://lesparticulesetranges.com/ Et...

Hébergé par Overblog